Depuis 2012, les Français de l’étranger ont voix au chapitre avec la création de onzes nouvelles circonscriptions pour les représenter.

Parmi celles ci, la 6ème circonscirption des Français de l’étranger, pour la Suisse et le Liechtenstein, sera représentée par notre candidat Joachim Son-Forget.
Le vote a eu lieu une semaine avant celui des Français de France. Nous voterons donc pour les premier et second tours le 4 juin et le 18 juin 2017.

Tout ce qu’il faut savoir sur le vote en Suisse
Je donne procuration / Je me porte mandataire

Votre Candidat

Joachim Son Forget

Candidat En Marche a la 6eme circonscription des Français de l’étranger

Joachim Son-Forget est né le 15 avril 1983 à Séoul. Adopté à l’âge d’un an par une famille française, il grandit près de Dijon puis partage ses études de médecine et de sciences cognitives entre Dijon et l’École Normale Supérieure de Paris. En 2008, il s’installe à Genève et obtient une thèse de sciences de l’EPFL.

C’est en 2009, quand il part  travailler comme médecin dans les Balkans, que Joachim connaît ses premiers engagements politiques : il s’implique auprès de la diplomatie francaise locale, aux côtés des autorités et des représentants de la société civile a Prishtina (Kosovo). Sa connaissance du terrain lui vaut d’être sollicité par le Quai d’Orsay comme analyste politique et de prendre part a la rédaction d’ouvrages spécialisés.

(lire la suite…)


Programme de la 6ème circonscription

prochain_318-140722 Téléchargez la profession de foi

Mesures locales

  1. Faire des Français de Suisse et du Liechtenstein des contributeurs actifs de la démocratie française : ateliers citoyens, retours d’expérience, réseaux d’experts
  2. Élargir l’accès au système d’enseignement français, de la maternelle à l’enseignement supérieur, en soutenant le développement des établissements et l’attribution de bourses, en améliorant la reconnaissance des diplômes et les passerelles entre systèmes suisse et français
  3. Défendre et approfondir les accords bilatéraux entre la Suisse et l’Union Européenne, pour faciliter la mobilité professionnelle, étudiante et scientifique
  4. Assurer une fiscalité équitable, en réexaminant le régime existant d’assujettissement à la CSG et à la CRDS et celui des successions
  5. Améliorer l’accès aux prestations sociales (santé, chômage, retraites) et accompagner le retour en France, notamment par le développement de la portabilité des régimes de retraites.

Engagements nationaux

engagements

(lire la suite…)